Marie-Pascale

Il était une fois Marie-Pascale, presque 62 ans, grande liseuse devant l’éternel.

Parfois conteuse lorsque petites ou grandes oreilles sont prêtes à accueillir un voyage dans l’imaginaire du monde. C’est aussi quasiment une archiviste, une collectionneuse et parfois même une sauveuse de livres et magazines. Certains récupérés par kilos dans des brocantes.

C’est avec plaisir que je vous embarquerai dans des histoires merveilleuses. Je pourrai peut-être même vous en faire écrire juste pour la joie de la création.

Participer à ce projet d’écolieu a beaucoup de sens pour moi. Il est temps d’entrer dans le concret, d’apporter chacun ses talents pour vivre ensemble dans un monde que je souhaite plus chaleureux, ouvert, fraternel et joyeux.

A bientôt pour de belles rencontres.

Et avant de finir laissez-moi vous dire une courte histoire mettant en scène Nasreddin, le fou sage ou le sage fou…

« Khadidja vit les douleurs de l’accouchement. Ses voisines, assistées par la sage-femme qui récite des formules magiques, l’encouragent. Mas le travail n’avance pas. Alors, Nasreddin brave l’interdiction d’entrer et vient placer entre les jambes de sa femme… une quille.

La sage-femme en colère lui hurle :

– fils de chien, c’est bien le moment de faire le bouffon !

– tu n’y connais rien. Il faut donner à cet enfant l’envie de naître. Si tu crois que des cris et des gémissements peuvent l’attirer !… »

Et voila, certains disent que la vie est un grand jeu…